ZhangJiaJie et FengHuang

11 avril 2009

Dans le parc... des singes et des nuages

À peine entrés, nous étions ébahis par les singes qui se baladaient sur les bords du sentier !
DSC04113
DSC04116

Et moi, j’ai particulièrement BEAUCOUP apprécié ce panneau ci-dessus: Les hommes devraient coexister avec la nature. L’exploitation devrait être en phase avec la protection. Voilà de la vraie sagesse comme on n’en voit peu dans les lieux touristiques. Et en effet, le parc est internationalement reconnu pour son respect de la nature et ses efforts de faire coexister faune, flore et humains en paix.

Mes trêve de mots longs. Voici les images.
DSC04118
DSC04119
DSC04122
DSC04123
DSC04123
DSC04125
DSC04129
DSC04131
DSC04133
DSC04139
DSC04141
DSC04142
DSC04145

Comme vous pouvez le voir, nous ne bénéficions pas d’un temps ensoleillé. Brouillard – parfois épais- et fine pluie étaient au rendez-vous. Quel dommage pour améliorer le paysage me direz-vous ? Que nenni ! Grâce à ces conditions particulières, nous avons pu observer des paysages magiques et fantomatiques à l’apparence toujours changeante…

DSC04147
DSC04148

DSC04149

DSC04150

DSC04151

DSC04156

DSC04158

Posté par guisocrate à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Rencontres bienheureuses

Sur le trajet vers le parc (1h de route en bus), mère Bonne Fortune était une fois de plus à nos côtés, puisque nous avons fait la connaissance de deux étudiantes de Guangzhou (dans la province de Guangdong) avec qui nous avons passé le reste de ce séjour touristique ! Lulu et Baobao (j’ai raccourci leur noms pour éviter les maux de tête) faisaient à peu près le même voyage que nous, mais venaient de plus loin. Ça leur a pris 15h de bus pour se rendre jusqu'à Zhangjiajie. C’est pour dire si le parc est célèbre !
À notre arrivée au parc, nous avons été assailli par une dizaine de personnes du coin qui voulaient nous vendre des articles ou nous offrir leur services (photo).
......................................................DSC04100

Alors que je perdais patience devant cette insistance ennuyeuse, Baobao a discuté avec une personne qui pouvait nous héberger dans le parc, pour pas trop cher (après moult négociations), et qui nous a servi de guide jusqu’au gîte, nous montrant les rochers aux formes variées. 2h de route avec les sacs à dos, quand même !
Et voici le nouveau club des 4 à l’entrée du parc !
......................................................DSC04106

Posté par guisocrate à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La ville de ZhangJiaJie (张家界)

Et après quelques coups de fils pour m’informer sur qui serait du voyage avec moi, me voici sur la route pour ZhangJiaJie (张家界), l’un des plus grands et respectés parc nationaux de Chine, reconnu Patrimoine Naturel Mondial par l’UNESCO. Mon compagnon de route est She ZhengDong, alias Michel pour son prénom de classe. C’est en effet un de mes étudiants de première année, qui semble le plus doué et intéressé de sa classe en français.
Une chance pour lui, qui peut bénéficier d’un petit séjour linguistique, et pour moi, qui bénéficiera de ses facilités de communication en chinois, de sa patience à me traduire toutes les informations, et de son bagout pour le marchandage. Et, et, et… cerise sur le gâteau de riz, Michel a une amie qui étudie pour être guide… à ZhangJiaJie ! Y a des fois, la providence est trop heureuse pour être réelle.

Nous voici donc sur la route jeudi après-midi, et après 5h de bus, nous arrivons au centre-ville de Zhangjiajie. L’amie de Michel a un boulot de mi-temps dans un bon restaurant, et c’est là que nous tissons nos plans, avec son aide inestimable (les renseignements sont durs à obtenir en Chine, et bien plus encore quand on ne parle pas couramment la langue). Merci Rao YaPing !
Photo. On voit que Michel est motivé pour apprendre notre langue , c’est écrit sur ses vêtements !

............................................... DSC04078

Une petite visite de fin d’après-midi et de soirée de la ville de ZhangJiaJie nous a permis de découvrir certains endroits intéressants, comme ce quartier au style ancien (voir photos ci-dessous), dans lequel nous avons pénétré en douce profitant d’un portique non verrouillé (l’entrée y est normalement payante). Nous avons aussi eu la chance de trouver un magasin de thé, qui nous a offert de nous servir du thé à la façon traditionnelle, à 9h du soir ! Le propriétaire et sa fille se sont montrés très amicaux, et nous le verrons plus tard, aussi très utiles dans leur conseils !
DSC04080DSC04082DSC04084DSC04091DSC04093

Enfin, dans la série « ces choses qui nous amusent », je vous présente l’orchestre de mariage qui joue dans un camion minab… de peu d’allure (la cérémonie venait de se terminer et l’orchestre est resté 3 minutes devant l’entrée vide du restaurant, à finir sa fanfare, sous une pluie légère). De même, les nouilles vertes d’une petite échoppe de rue ont tout de suite attiré mon regard d’aventurier. Épaisses, larges, et spongieuses, ces nouilles de haricot vert servies en bol de soupe étaient assez bonnes. Et pour finir, alors que nous faisions nos petites courses pour le séjour au vert (dans le parc), je n’ai pas pu résister aux chips à saveur de lychees, de myrtilles, et aux œufs de cailles sous vide. Tout comme le chewing-gum au café, ces aliments se sont révélés délicieux ! ^_^ Manger en Chine est une source de plaisirs sans cesse nouveaux et variés !
DSC04094DSC04096DSC04097

Posté par guisocrate à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Qing Ming Jie (清明节) - Le Festival de Qing Ming

Ce weekend, c’etait le festival de Qing Ming (清明, prononcez Tching Ming) en Chine. Traditionnellement, les Chinois observent durant ce jour des rites de commémoration à l’égard des anciens disparus. C’est un peu notre Toussaint. Durant ce jour de recueillement, les familles vont visiter les tombes, honorer leur proches disparus, et nettoyer les sépultures. En 2008, cette journée a été déclarée fériée en Chine. Cela n’était plus le cas depuis 1949, après l’instauration de Mao Tse-Tung (Mao ZeDong) au pouvoir. Peut-on y voir un nouvel exemple de la volonté du gouvernement chinois de se séparer progressivement de la lourde influence du dirigeant tant aimé et redouté ?
Dans les faits, je ne connais que peu d'étudiants qui sont allés se recueillir sur la tombe de ses ancêtres ce weekend. C’est semble-t-il plus réservé aux personnes âgées, qui ont déjà perdu leur parents.
C'est peut-être un équivalent éloigné de notre Toussaint.
Toujours est-il que profitant de ce lundi férié, j’ai fait sauté quelques classes du vendredi (à rattraper plus tard), et je me suis offert un luxueux weekend allongé à 5 jours. :) Mes élèves n’ont pas râlé quand je leur ai appris la nouvelle ^^